♥ Parce que maigrir rime avec sourire & que maigreur rime avec bonheur.

Lundi 16 - Dimanche 22 Novembre.

Jours après jours:

LundiJ'ai tellement pris avec la crise d'hier soir trop galère à purger, j'en ai marre de mia, je veux la vaincre, retrouver Ana, je suis devenu tellement plus grosse cette qu'il y a une semaine, les 42 me semble si loin là. Sèchage de cours.  Mardi: Sèchage de cours. Me dire que demain je ne devais pas criser, que je sors & m'occupe que je n'en aurais pas le temps etc m'a mis la pression & j'ai crisé depuis 22h pendant toute la nuit, je n'ai pas dormi. MercrediSèchage de cours. J'ai repris 1 kg je le vois bien, je crois que je suis encore pire que Lundi! Je me deteste, je n'arrive pas à retrouver qu'Ana. Aujourd'hui je vais encore essayer, j'aimerais tellement. <3 C'est tellement dur aussi, j'ai besoin que vous soyez là plus que jamais, toute seule jene peux pas. Pour mia j'essaie de faire chaque jour un peu plus de temps sans elle, je la vaincrais petit à petit. JeudiRègles. J'ai profité que Enora + une autre fille ai la grippe A dans ma classe pour ne pas venir, encore. Comme ça fait une semaine on a appelé chez moi, on a tout dit à ma mère, la je me disais "O-M-G-!" Qu'est ce que j'allais bien pouvoir dire alors que je faisais genre d'y aller depuis Lundi & revenait à la maison en disant avoir été en cours etc. Je stressais trop pour ça, la CPE a fixé un rdv avec le principal  elle-même + ma mère pour parler parce que ça ne va plus puis elle a voulu que ma mère s'éloigne pour parler sans que j'entende, ma mère a fait genre mais est resté & la CPE a demandé "Elle a beaucoup maigrit ?" là ma mère a répondu que oui, & lui a tout raconté, mes purges, ma perte, les refléctions des gens, le rdv chez le doc que j'avais embobiné, tout! La CPE a dit que c'est bien ce qu'elle pensait, ella a rajouté l'infirmière au rdv & a dit que je pouvais rester demain mais que ma mère doit essayer de m'ammener. Ma mère elle veut que j'aille en cours & se fout que je soit au rdv à 15h. Elle sait aussi pour Enora, la CPE lui a expliqué son cas. Ma mère rejète la faute sur elle, je lui ai dit que je ne le connaissait pas en Mars, au rdv du doc' etc &que on ne devient pas ano quand tout va bien juste en fréquentant des ano. Elle arrête pas de m'engueuler, me dit qu'elle en a parlé a des voisins, que je devrais avoir honte de lui faire ça, que je suis la pire des filles, elle parle surtout du séchage, l'anorexie elle s'en fout elle l'a bien montré jusque là, elle me punit etc pour mon séchage elle est trop énervée à cause de ça. Je ne sais pa comment ça va se passer, j'appréhende & en même temps je n'arrêterai pas ma perte c'est sûr! VendrediRègles. Encore restée chez moi. Quand on a commencé à se parler avec ma mère, le sujet est vite revenu, depuis hier ça n'arrête pas. Elle était encore en colère après moi & me reprochait 1000&une choses en me menaçant de ceci & cela, d'aller raconter ça à telle ou telle personne & j'en passe. A un moment elle a parlé de l'anorexie& elle n'était plus seulement interessée par mon séchage, mes mensonges & le gaspillage de sa bouffe ou ce que je lui faiais à elle. Elle a commencé à me sortir le refrain de la santé puis elle m'a demandé pourquoi je faisais ça mais cette fois elle n'a pas répondu elle même avec des réponses completement superficielle qui me font passé pour une capricieuse & une fille indigne ou je n'sais quoi. Elle est partit en me ressortant que je ne manquait de rien, comme d'hab puis silence & "Peut-être que vous avez manqué d'amour mais moi je suis completement perdue depuis la mort de ton père avec tout ce qu'il nous ai arrivé, j'ai jamais le temps de vous en donner, j'avais tellement de soucis j'ai oublié." Ca m'a surpris, même le réécrire là me donne envie de pleurer. Ca me rapelle il y a 1 semaine & demie, le mercredi de l'Armistice à 42.9kg quand j'avais crisé toute la journée & elle avait bû toute la journée & était devenu histérique comme elle le fait le week-end normalement. Le lendemain elle m'avait avoué "Hier j'étais vraiment pas bien. J'ai mal à la tête mainteant. Je bois je bois, & voilà. On prend une bière puis deux puis trois etc... Il faut que j'occupe mes journées moi, sinon ça fini toujours comme ça" Oui, malheureusement je sais ça. Limite elle me disait cash qu'elle se rendait compte qu'elle avait un grave problème d'alcool. Bref, elle a vu donc la CPE, le principal, l'infirmière, ils ont tout raconté à mes profs qui ont été surpris & ont dit que j'avais toujours été une bonne élève, qu'ils n'avaient jamais eû de problème avec moi, je ne serai pas pénalisé au conseil pour mes absences maintenant qu'ils savent tout. Ma mère s'est calmé, je crois qu'ils lui ont fait comprendre beaucoup de choses en 1h30. Demain je vois mon généraliste, cette fois je ne peux pas y échapper. Je ne nie plus, j'ai clairement avoué à ma mère que j'étais anorexique depuis longtemps déjà. Le rdv de demain sera déterminant pour la suite des choses. Je n'arrêterai pas, je ne crois pas à la guerison, les TCA c'est ma vie, ça l'a toujours été, je pense que je suis née avec, il n'y qu'à regarder mon carnet de santé pour voir que j'avais déjà l'anorexie du nourisson étant bébé. Enora me manque. Une semaine & demie qu'on ne va pas en cours toutes les deux. Ils ont proposé à sa mère de changer de classe, elle peut passer dans l'autre 1ère L avec ses options mais pas moi. Heureusement sa mère a dit non, si ça avait été la mienne on aurait peut-être été séparées. Ils disent que c'est dangereux d'avoir 2 pro Ana ensemble dans la même classe carrément & tout. Mais Enora dans mon entourage c'est la seule à me comprendre dans cette putain de classe, la seule qui sait tout, la seule avec qui on en parle, qui me soutient & m'aide vraiment. C'est bien la seule à me manquer aussi, les autres sont odieux,ils me charient encore & toujours sur mes absences etc, je leur ai toujours dit que j'avais de graves problèmes & ne voulait pas en parler mais ils comprennent pas, me le reproche, se foutent de moi. Je vais sûrement être convoquée Lundi car la CPE veut me voir quoi qu'il arrive, même si j'ai refusé d'aller à ce rdv elle me verra un moment.  Samedi: Règles. Rdv chez le doc' pour mes TCA. Il a été super gentil, ne m'a pas pesée ni rien, juste comme la dernière fois: reflexes, tension, vérification de la place de l'appareil digestif. Il m'a demandé si j'avais mangé ce matin, j'ai dit oui, il m'a fait "La menteuse! x)" j'ai fais ma mini-purge du matin en fait, surtout que ma mère discutait avec le voisin alors j'ai pû rester plus longtemps à la douche. ;) Il m'a demandé ce que j'ai mangé j'ai répondu du lait & lui "c'est bizarre il est déjà passé dans l'estomac, déjà digéré, y'a plus rien" J'ai rien dit, je pense qu'il a compris, ma mère a même pas capté je crois. Il m'a donné le num d'un psy en ville, ma mère a appelé, je le vois Mardi 1er Décembre à 16h20. Il m'a promit de tout faire pour m'éviter l'hosto car je ne m'en remettrai pas & ne guerrirai pas comme ça. Il sait ce qui se passe une fois là-bas & l'enfer vécu. Il m'a dit qu'il imagine que je me fais vomir, qu'hier encore j'ai dû le faire ou récemment, j'ai hoché la tête. Il m'a dit qu'il ne me prenait pas pour une folle du tout & m'a demandé pourquoi tout ça, je n'ai rien répondu, en plus ma mère était à côté mais même sans elle je ne dirai rien. Il m'a dit que je devais en parler au psy, que sinon ça n'allait pas aller, que si je ne fais pas d'efforts il aura beau tout faire pour éviter que j'aille à l'hosto, j'irai quand même car ce n'est pas qu'au poids, c'est surtout à l'état d'esprit qu'on décide d'y envoyer telle ou telle fille & pourtant, je suis bien décidée à ne rien lâcher. Il m'a dit qu'il ne pense pas qu'on développe des TCA comme ça, que quelque chose a déclenché ça, qu'une fois qu'on aura réglé ça j'irai mieux mais en attendant ça ne passera pas comme ça. Moi je n'y crois pas, les TCA je les ai de naissance, je les ai eû bébé, enfant, & maintenant plus que jamais. Bref, le rdv s'est bien passé. En sortant ma mère m'a rapellé qu'elle me l'avait dit, tout ce que je vais gagné c'est passer ma vie en hosto & bien sûr "qu'est ce qu'ils vont dire après les gens?" Je lui ai dit que je n'en avait rien à foutre des gens! Elle ne comprend pas que les TCA sont mon lot quotidien, c'est en moi, c'est moi, je ne peux pas m'en passer, je ne l'ai jamais fait d'ailleurs. Elle ne le sait même pas. & elle pense que c'est une passe, que j'ai décidé de devenir anorexique, que je contrôle tout, j'arrête quand je veux, je vais très bien. Elle croit que c'est un chantage, que je fais ça pour qu'elle fasse attention à moi, que c'est ça les TCA. Que maintenant c'est terminé, comme par magie, pouf! Bravo! Elle a tout compris! Pour pas changer quoi! --' Ensuite on est partit faire les courses toutes les deux! Ca m'a fait . . . bizarre, c'est rare qu'on passe un moment toutes les deux, même juste pour des courses. Ca s'est bien passé, je lui ai même parlé de ce que je voulais à Noël & elle n'a même pas râlé & refusé comme elle le fait au moins au début d'habitude. J'ai des medocs à prendre tout les soirs, des anti-depresseurs. Je me faisais chier je me suis mises à lire la notice & je vois "Effets indésirables fréquents (moins d'1 personne sur 10) [...], prise de poids, [...]." Puis "Déconseillé aux mineurs, les risques d'effets indésirables étant multipliées avec des patients de moins de 18ans." Alors je ne les ai pas pris, surtout que si quelqu'un de normal prend, moi je vais prendre 10kg d'un coup! J'en ai jeté un aux chiottes, je l'ai regardé se dissoudre & j'ai tiré la chasse, je ferai ça tout les soirs. Dimanche: Règles. C'est reparti avec ma mère! Je savais que ça ne durerait pas! On a commencé à s'engueuler parce que je n'ai rien mangé à midi & qu'elle ne me voit pas comme malade ou victime, elle pense que je décide tout elle m'a fait: "T'as rien compris à ce que t'as dit le medecin, je croyais que ça t'avait fait réfléchir mais t'es vraiment conne!" Ensuite elle s'est remise à insulter mon frère & à s'énerver sur lui alors qu'elle s'était calmée depuis le rdv avec les CPE. Après on a recommencé à s'engueuler pour rien comme avant & elle m'a sorti "C'est pas parce que tu fais ton cirque là, ton petit chantage que je dois tout tolérer!" Je l'ai regardé à la fois énervée & déçue qu'elle ne comprenne toujours pas. Mais elle s'est barré en me disant de dégager, j'étais sur le point de sortir avec une amie. Le temps était pourri mais bon ça m'a changé les idées. Je me suis re-engueulée avec ma mère après, elle m'a encore reproché d'être trop conne pour comprendre les conséquences de ce que je fais, elle m'a dit que tout ce que je gagnerai c'est de crever & de me faire interner mais tant pis pour moi si je m'en fous. Elle m'énerve, durant ce week-end ça s'était bien passé, je savais très bien que ce n'était pas pour longtemps mais j'esperais que ça durerait quand même au fond, j'avais même envisagé de lui pardonner un jour, de tourner la page sur tout ce qu'elle m'a fait, mais elle ne changera jamais, jamais!

Poids:

Je ne me pèse pas cette semaine, je suis devenue tell'ment grosse, j'attends la semaine prochaine en comptant maigrir d'ici là.

Dimanche: 44.5 kg. Soit une perte de -3kg environ cette semaine. =) Ca fait plaisir. <3 Surtout en semaine de règles! (Y)

Objectif: Vaincre mia, retrouver enfin Ana.

Nourriture:

Lundi: Jeûne hydrolique &pas de mia jusqu'à 16h25 puis 1 purge. Mardi: Pareil & 1 purge. Puis une autre crise qui a commencé à 22h & duré toute la  nuit. Mercredi: purge de la crise nocturne à 6h30. Jeûne jusqu'à 17h. Jeudi 1 pomme & pas de mia jusqu'à 17h puis 2 purges. Vendredi: 3 purges  Samedi: 2 purges Dimanche 2 purges.



18/11/2009
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 133 autres membres