♥ Parce que maigrir rime avec sourire & que maigreur rime avec bonheur.

Lundi 13 - Dimanche 19 Février.

Résumé de Septembre 2010 à Février 2012:


6 Octobre première TS, hospitalisation au centre Jean Abadie à Bordeaux spécialisé dans l'adolescent et le jeune adulte, unité dépression suicide. Je rencontre des filles géniales avec qui je suis toujours en contact. Sortie le 29 Octobre à cause des TCA, il m'arrivait souvent de vider le frigo (libre accès) en crisant et d'aller me faire vomir. Enchainement de TS, réhospitalisation le 25 Novembre, je retrouve par hasard Doria une amie depuis la sixième au courant de tout citée plusieurs fois dans le journal. Transfert le 10 Décembre à l'unité TCA, j'avais déjà pris 3 kg à ce moment. Toilettes fermées, repas réglés, ambiance de mort, pas de contact exterieur mais j'en faisais rentrer quand même ou descendais en bas discretement. Ma mère refuse de me faire sortir, je grossis à vue d'oeil. Je fugue 2 fois, définitivement le 10 Janvier au soir, fin des hospit. Je suis à 55 kg au lieu de 44-45. Je me réconcilie avec mon frère, je lui avais écrit une lettre en hospit lui disant que j'avais l'impression d'avoir perdu mon petit frère etc, bref quand je suis rentrée on s'est reparlés et depuis on se dispute rarement, avant de ne plus se parler on se chamaillait sans arrêt. Je ne remets pas les pieds au lycée, je reste sous traitement: Tercian, Prozac, Vallium, Risperdal, Rivotril chaque jour. J'arrête vite sans en parler à ma psy, ça ne fait que me shooter je n'arrive même plus à penser, ça m'énerve et je ne vais pas mieux. Je prends petit à petit 10kg de plus. Je passe mon temps chez moi à manger et vomir à la fin de la journée. Je vois une educatrice avec mon frère, nous écrivons une lettre à la juge des enfants parlant de l'alcoolisme et la violence physique avant et maintenant seulement verbale depuis son passage au comissariat en 2007, bref nous lâchons tout. Je pars dans un premier foyer médicopsychologique isolé en campagne en Mai, 95% de mecs, les 5% des filles étaient habillées en job cheveux attachés osef de leur physique. J'étais la seule fille féminine dans un foyer de casos ils étaient vraiment dérangés je me faisais harceler h24, je restais toute la journée dans ma chambre, on était loin de tout, ils se sont battus devant ma porte pour entrer. Franchement j'avais peur. J'ai demandé à rentrer chez moi dès le lendemain de l'arrivée, j'ai jeûné 5 jours jusqu'à mon départ pour que ça aille plus vite parce qu'ils s'inquiètent. Mon frère part en foyer fin Juin près de Bordeaux, il y est à ce jour, tout se passe bien là bas. Je le vois les week ends à Bordeaux. Je suis allée dans un deuxième foyer le 10 Août à Bordeaux centre, ça se passait globalement bien à part que je vomissais tous les jours dans la douche et me demandait quand j'allais me faire grillée, je ne vois pas ma psy depuis Juin. J'étais venue pour avoir un appart et enfin commencer ma vie, ils m'ont dit que je devrais rester au moins 1 an, reprendre le lycée et tenir au moins un an ici, okay: next! Je cherche un petit boulot et un appart sur Bordeaux. Doria, m'annonce qu'elle part à Paris qu'elle a trouvé un appart que son père nous héberge en attendant, qu'elle cherche une coloc, je prends mes clic et mes clac, l'annonce aux educs et je prends le TGV pour Paris le surlendemain: 12 Sept. Une fois arrivée elle me dit que l'appart est insalubre et qu'on ne peut y rester que deux mois car ce n'est pas déclaré. LOL? O.o Non elle est sérieuse. Donc recherche d'appart, de boulot, quitte à ne pas aller au lycée pour préférer gagner plus d'argent en bossant à temps plein. Je ne m'inscris donc nulle part, au bout d'une semaine et demie je pars de chez son père pour préférer chercher seule un appart, elle ne réalise pas bien qu'on est dans le caca et ses sautes d'humeur me déstabilisent. Irina me prête l'appartement de ses grands parents mis à la vente à Vitry, 94. Je trouve le lendemain un job à Macdo dans le 20e, je commence le 1er Octobre. Mon frère vient me voir les vacances et des week ends. Je prends un bébé furet de 6 semaines que j'appelle Cookie. <3 Le directeur de Mcdo décide d'arrêter ma période d'essai à la fin du mois. Recherche d'emploi à nouveau, rien en de plus de 15 jours et les loyers d'ile de france 500e pour 15m² me consternent. Le 13 Novembre, le père de mon meilleur ami dans la région parisienne pour quelque jours me ramène en voiture jusqu'à Arcachon chez ma mère, retour au bercail à la recherche d'un job pour me payer un appart à Bordeaux. Cherche encore aujourd'hui, inscrite au pole emploi mais sans diplome super! --' Je passe mes journées à m'engueuler avec mon alcoolique de mère et à bouffer (jusqu'à aujourd'hui). J'ai toujours mon petit furet, heureusement qu'il est là je crois que j'aurais fait une connerie depuis longtemps sans lui. En gros 2011 était une mauvaise année sur toute la ligne, mais c'est terminé.

 

 

 

 

Jours après jours:

 

 

Lundi: Ma mère ne bosse pas aujourd'hui (elle bosse de 7h00 à 15h00 mais rentre vers 17h00 environ), comme Vendredi dernier, elle s'est fait mal à l'épaule alors elle a un arrêt maladie et sérieusement je m'en fiche pas mal je veux qu'elle se casse plutôt qu'elle me prenne la tête toute la journée. (...) Bon en fait elle est sortie jusqu'à 20heures, ouf! Pour la pesée ma balance rajoute toujours 2,5 kilos environ mais je ne sais pas combien exactement alors je vais retirer 2,5 kilos à chaque fois mais ce n'est sûrement pas le poids exact. Je devrai m'en contenter. Je n'ai jamais été aussi grosse, 27kg à perdre avant l'été, je dois me dire que quand j'aurais réussi OMG j'aurai fait encore mieux que la dernière fois puisque j'avais commencé à 60.4 kg. Je dois trouver un job et me barrer d'ici, ça fait 3 mois aujourd'hui que je suis revenue. Je dois faire du tri dans mes images, j'ai atteind l'espace limite et ne peux plus rien mettre. 

Mardi: Joyeuse St Valentin. J'ai rêvé que je mangeais, ça m'était pas arrivée depuis super longtemps, en même temps je me privais plus même si je vomissais (bien bien bien après). Je vais me peser avec des pensées de bouffe dans la tête et: -1.3kg! La bouffe? Connais pas. :D Envolées les mauvaises idées, reboostée. Allez sur le blog de ma Santa, soutenez là. <3 Elle a commencé avec moi et sans elle je ne suis pas sûre que j'aurais réussi à me reprendre. (...) 17ho1, je viens de me faire vomir un thé parce que je ne supportais pas de le sentir dans mon ventre. Je l'avais pris pour apaiser les bouffées de chaleur et mains qui tremblent. J'en suis à -6oogr depuis ce matin. Sachant que je perds environ 4oogr/nuit j'aurai au moins -1kg demain.  

Mercredi: Je viens de perdre 2,5kg en deux jours, si ça pouvait durer comme ça jusqu'aux 40kg ce serait le rêve mais je m'attends à ce que ça se complique dans les 50 et je pense pas reperdre plus d'un kilos/jour, ce sont les deux premiers jours, une fois que mon corps sera réhabitué il va faire sa mauvaise tête à nouveau. Ma mère qui généralement planque les trois quarts de la bouffe dans sa chambre à cause de mon hallucinante boulimie (3 à 5kg de crise) est en train de ressortir plein de trucs, ne me voyant plus manger. Ca me fait doucement rire --' Elle est sortie. Je viens de les 2 pizzas émiétées dans les toilettes, les chocapic, deux litres de lait, des brioches émiétées aussi et de regarder le tout disparaître en tirant la chasse. Oui vous avez le droit de penser que je suis folle. Je suis en train de me dire que si je reperds 1.2kg d'ici demain, je saute les 64 pour passer directement dans les 63. Mais sincèrement je ne pense pas reperdre autant.  

Jeudi: Je m'écroule de fatigue le soir dès 22hoo, même avant, j'avais l'habitude de rester éveillée jusqu'à 2h du matin voir plus mais là c'est physiquement impossible. J'ai sauté les 64. Je m'en rends pas vraiment compte, sur ma balance qui rajoute 2,5 moi je vois 66,4 et hier je voyais 67,6 donc je me rends pas vraiment compte qu'en réalité j'ai sauté un kilos entier. J'ai perdu 3,7kg depuis Lundi, je crois que je n'ai jamais autant perdu en 3j seulement. Je commence à espérer être dans les 61 ou 60 pour Dimanche. Ps: Lalalaohoui si tu veux me contacter plus facilement pour faire ça ensemble, ajoute moi sur facebook ou prends mon numéro: 06 23 03 85 57 (sms illimités) La crise hydrolique de ce matin m'a fait prendre +600, au soir toujours +600, je suis blasée. 

Vendredi+100g. Je suis degoutée. Je pense que c'est mort pour 61 Dimanche. Je suis en train de m'engueuler avec ma mère là, qui comme d'hab me sort que je suis grosse. J'en peux plus. Quand est ce que son alcoolisme va la tuer, c'est triste à dire mais ça me ferait ni chaud ni froid sincèrement. (...) 20h54, je reviens de deux heures enfermée dans la salle de bain à chialer comme une conne à cause de ma mère qui m'a encore accablée. Elle m'a ressorti des phrases genre "Si je bois c'est à cause de toi tu comprends pas ça? C'est de ta faute, avoir une fille comme ça c'est normal de boire, regarde toi, t'as de la chance que je me drogue pas en plus, sois heureuse que je fais que boire!" "T'es une râtée, une ordure, une bonne à rien, tu trouveras jamais de travail, t'as arrêté tes études pour faire ton cinéma voilà le résultat, bien fait pour ta gueule, on avait une vie normale avant que tu devienne complètement folle et que tu bouffes comme une malade! Tout est de ta faute! Conasse comme tu es, la vie te fait payer." Sans commentaire quoi. Je me suis dis mais putain, c'est pas possible que ce soit ma "mère" quoi! Ca existe vraiment une mère qui bousille sa fille à ce point depuis petite? Pourquoi ça tombe sur moi quoi. J'en vois pas la fin serieusement. Aujourd'hui j'ai vu qu'ils cherchent une serveuse dans une pizzeria à Bordeaux, débutant accepté, pas de diplome requis ni rien mais ma mère veut pas me payer le train pour aller m'y présenter, je suis à découvert, mon dernier paiement SFR a été refusé. Je dois envoyer 55e (prix de la tenue non rendue) à Mcdo Paris pour recevoir ma paye de 500 et quelques euros mais je les trouve où? Je m'en sortirai jamais. 

Samedi: J'ai perdu que 100g, je fais le même poids que Jeudi, ça me saoûle, si je commence à faire le yoyo à plus de 60 alors que je suis pas prête de retourner dans la quarantaine de kilos. J'étais à -200g depuis ce matin et là impression d'avoir crisé en mangeant une pomme et quatres tranches de pain de mie avec un thé, je me demande même si je ferais pas mieux d'aller vomir tout ça. Lundi je vais normalement, je dis bien normalement, voir mon frère à Bordeaux et voir dans la pizzeria qui cherche une serveuse s'ils ont toujours personne, croisez les doigts pour moi. Ma mère quand je lui dis ça "Tu veux faire serveuse, toi? Hahahaha, tu vas manger la moitié du plateau avant qu'il arrive!" Grosse conne franchement! Envie de crise, ça m'énerve je vais me taper la tête contre les murs si ça continue je crois. Je voudrais être à 63.6 demain histoire d'avoir au moins -4kg comme bilan de semaine, mais j'ai l'impression que je vais prendre avec ce que j'ai mangé. Crise le soir, puis super mal au bas du ventre: règles qui s'annoncent, au moins la purge sortira à l'aise avec la nausée, et ça me rassure, je comprends mieux le sur place depuis Jeudi alors que je suis à plus de 60 et que c'est la première semaine. C'est parti pour souffrir, mes règles sont très douloureuses, je m'en tords de douleur en gémissant, hurlant même. Je commence à avoir vraiment mal je vous laisse.

 

Dimanche: Règles 2:41 du matin, j'ai fait une deuxième crise pour me calmer mais ça n'a rien arrangé, j'ai vomi et +700 par rapport à ce matin, comme si ces règles n'étaient pas assez l'enfer, il faut que je grossisse un max aussi, bien sûr, ce serait pas marrant sinon! J'ai mal, j'ai mal, J'AI MAAAAL PUTAIN! Quand je pesais 45kg je ne sentais plus rien, déjà j'avais mes règles que tous les 2 mois, parfois plus encore, et je ne saignais presque pas et ne sentais vraiment plus aucune douleur,  et depuis que j'ai regrossi voilà que c'est revenu. Pour vous dire à quel point j'ai mal, j'ai l'habitude d'enrouler mon fer à lisser dans une fine couverture et placer ça sur mon ventre pour attenuer la douleur, le mois dernier un bout de la couverture ne le couvrait pas entièrement, je me suis brûlée, j'ai une cicatrice et je ne le sentais même pas sur le coup tellement j'avais mal au ventre, et le mois d'avant il m'était déjà arrivé exactement la même chose. Je n'atteindrai pas les -4kg du tout, je serai à 64 et quelques à la prochaine pesée. Je m'attends à 3 jours minimum de douleurs infernales et de reprise de poids, si je stagne je pourrais déjà m'estimer heureuse!

 

 

Poids:

Lundi : 67.6 kg. Mardi66.3 kg. Mercredi: 65.1 kg. Jeudi: 63.9 kg. Vendredi: 64.0 kg. Samedi:  63.9 kg.  Dimanche: 64.2 kg.  

 

 

 

Bilan de la semaine: -3.4 kg 

 

Nourriture:

Lundi: Matin: un bout de pain. Midi: un autre bout de pain, une cuillère de purée. Après-midi: 2 gorgées de thé de mauvais goûtMardi: Matin: une vingtaine de chocapic seuls. Après midi: 1 thé vomi. Un 2e thé. Mercredi:  Matin: un thé. Aprem: deux verres d'eau, vomis.  Jeudi: Matin: un thé, un morceau de pain. 2L d'eau cul sec, vomis. Soir: 100ml de thé fruits rouges, thé 100ml rose litchi, un bout de pain. Vendredi: Mini crise petit déj', purgée. Aprem: Un thé de 100ml. Soir: 2 thés de 100ml chacun, 2 oeufs.   Samedi: Mini crise petit déj' encore (3 verres de lait chaud et du pain), purgée. Aprem: 1 thé 100ml (tous les thés que je prend font 100ml environ je ne le réécrirai plus) 4 tranches de pain de mie, une pomme. Soir: Crise & crise. Dimanche: Un thé, crise purgée le soir.



12/02/2012
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 133 autres membres